Accueil Technologie système politique américain

système politique américain



introduction

Selon la Constitution : la législature est un parlement bicaméral avec le Sénat et la Chambre des représentants ; le pouvoir judiciaire, dirigé par la Cour suprême fédérale, compte 11 tribunaux de poursuite, 95 tribunaux locaux et 4 tribunaux d'exception ; selon les statistiques de mars 1959, il y avait 1 156 644 articles de loi fédérale et de législation d'État aux États-Unis. L'organe exécutif repose sur le président élu directement par le peuple en tant que chef de l'exécutif, complété par le vice-président, et dispose de plusieurs départements exécutifs. Le pouvoir du gouvernement est divisé entre le gouvernement fédéral et le gouvernement de l'État. Selon le principe selon lequel le gouvernement doit être proche du peuple afin de ne pas priver le peuple de sa liberté, les rédacteurs de la constitution réservent l'autonomie des États au gouvernement de l'État. Chaque gouvernement d'État a ses propres pouvoirs législatifs, judiciaires et administratifs. Les pouvoirs du gouvernement fédéral sont limités à ceux qui ne peuvent être exercés par un gouvernement d'État seul, tels que la fiscalité, les finances, la défense nationale, les affaires étrangères, la monnaie et les banques, la gestion de l'immigration, le commerce extérieur, la protection sociale nationale et les services postaux, et les services scientifiques. et l'aide au développement artistique.

Séparation des pouvoirs

Administration

Le gouvernement américain est composé de 12 départements et de plus de 60 agences indépendantes établies par la loi.

  • Le président des Etats-Unis

Le président des États-Unis est le chef de l'État, le plus haut chef exécutif du gouvernement, terrestre, maritime et aérien Pour les plus hauts commandants des différents services, le mandat du président est de quatre ans, durant lesquels il ne sera pas révoqué en raison des forces de l'opposition, sauf pour être destitué par le parlement. Après l'expiration, vous pouvez renouveler n'importe quelle période.

Selon le premier alinéa de l'article 2 de la Constitution des États-Unis d'Amérique, le président doit être âgé de 35 ans ou plus, avoir vécu aux États-Unis depuis plus de 14 ans et doit également être un « Américain de naissance citoyen" (généralement interprété comme un citoyen des États-Unis) ou un citoyen des États-Unis lorsque la constitution a été adoptée. Parmi les postes officiels des États-Unis, seuls les deux postes de président et de vice-président ont les qualités requises pour être citoyen des États-Unis à la naissance.

● Vice-président américain

Le vice-président américain est le premier successeur du président et sert simultanément de président du Sénat américain.

  • Fédéral américain

Le pouvoir exécutif dirigé par le président et le vice-président compte 15 ministères et un certain nombre d'agences spécialisées, ils constituent ce qu'on appelle un « département du gouvernement ». Ces départements sont chargés d'appliquer les lois et de fournir divers services gouvernementaux. La branche exécutive fédérale des États-Unis est le plus ancien grand groupe établi au sein de la branche exécutive fédérale des États-Unis. Le Département d'État américain, le Département de la guerre et le Trésor américain ont tous été créés à quelques semaines d'intervalle en 1789. Chaque chef de la branche exécutive du gouvernement fédéral est un ministre du Cabinet américain nommé politiquement. Depuis 1792, la loi fédérale stipule que les ministres du cabinet doivent être désignés comme membres de l'ordre de succession du président américain.

Département administratif

Chef exécutif actuel

Démarrer

Ordonnance de succession présidentielle

Remarques

Budget 2010

(100 millions de dollars américains)

Nombre d'employés sous la juridiction

Département d'État américain

John Forbes Kerry

John Forbes Kerry

1789

< /td>

4

517

18 900

Département du Trésor américain

Geithner, Timothée

Porte Timothée

1789

5

133

115 897

Département américain de la Défense

Chuck Hagel

Chuck Hagel

1947

6

Anciennement connu sous le nom de ministère de la Construction de l'armée nationale (1947-1949)

6637

< /td>

3.000.000

Département américain de la justice

Titulaire, Eric

Eric Hold

1870

7

Le poste de Chief Legal Officer a été créé en 1789, mais le département n'a été créé qu'en 1870.

239

112 557

Département américain de l'Intérieur

Salazar, Ken

Ken Salazar

1849< /p>

8

120

71 436

département de l'agriculture des Etats-Unis

Vilsack, Tom

Tom ·Vilsack

1889

9

260

109 832

Département américain du commerce

Locke, Gary

Luo Jiahui

1903

dix

Anciennement connu sous le nom de ministère du Commerce et du Travail; plus tard, le ministère du Travail était indépendant.

138

43 880

Département américain du Travail

Solis, Hilda

Hilda Sulis

1913< /p>

11

133

17 347

Département américain de la Santé et des Services sociaux

Sebelius, Kathleen

< p>Catherine Sibelius

1953

12

Anciennement connu sous le nom de ministère de la Santé, de l'Éducation et du Bien-être ; plus tard, le ministère de l'Éducation était indépendant.

787

67 000

Département américain du logement et du développement urbain

Donovan, Shaun

Sean Donovan

1965

13

475

10 600

Département américain des transports

LaHood, Ray

Ray Lahoud

1966

14

725

58 622

Département américain de l'énergie

Chu, Steven

Zhu Diwen

1977

15

263

109 094

td>

Département américain de l'éducation

Duncan, Arne

Arne Duncan

1979

16

467< /p>

4 487

Département américain des Anciens Combattants

Shinseki, Éric

Eili·Xinguais

1989

17

Anciennement connu sous le nom de l'Administration des anciens combattants

525

235 000

Département américain de la sécurité intérieure

Napolitano, Janet

Jenny Te Napolitano

2002

18

< /td >

427

208 000

1,1846 milliard de dollars

4 193 144 personnes

  • Gouvernement fédéral Agence administrative indépendante

L'agence administrative indépendante du gouvernement fédéral est une agence administrative indépendante établie par le Congrès des États-Unis par le biais de diverses lois ; il est directement responsable devant le président des États-Unis. Chaque droit statutaire organisationnel (loi organique/octroi statutaire) est autorisé par un organisme administratif indépendant à établir sa propre portée ; et, le cas échéant, établir la définition du droit réglementaire fédéral (droit administratif). Les règlements fédéraux ont le même effet que les lois fédérales générales. Voici quelques-uns des organismes administratifs indépendants du gouvernement fédéral :

Central Intelligence Agency (CIA) - responsable de la collecte et de l'analyse publique et secrète des renseignements à l'étranger ; faire de la propagande à l'étranger (propagande); et effectuer des opérations secrètes pour le président. La CIA rend compte de son travail quotidien au directeur du renseignement national.

La Commission Futures Trading Commission (CFTC, Commodity Futures Trading Commission) supervise la négociation des marchés à terme aux États-Unis.

Agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA, Agence de protection de l'environnement) - pour réduire et contrôler toute pollution de l'environnement avec les gouvernements étatiques et locaux ; L'EPA stipule et met en œuvre des normes environnementales, évalue l'impact négatif de la pollution ; gère et nettoie les déchets toxiques Fonds régional.

La Federal Communications Commission (FCC, Federal Communications Commission) est responsable de la supervision, de l'octroi de licences et de la gestion des prix de tous les canaux de communication nationaux interétatiques et externes aux États-Unis.

La Réserve fédérale des États-Unis (Fed Board) - la banque centrale des États-Unis ; gère et réglemente le secteur bancaire, met en œuvre la politique monétaire en achetant et en vendant des bons du Trésor américain et maintient un système de paiement solide.

Federal Trade Commission (FTC, Federal Trade Commission) - Responsable de l'application des lois fédérales antitrust et de protection des consommateurs ; enquêter sur les incidents commerciaux déloyaux.

US General Services Administration (GSA, General Services Administration) - fournit des services logistiques quotidiens au gouvernement fédéral.

Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) - Fondée en 1957, elle est responsable du programme spatial et mène des recherches aérospatiales civiles et militaires à long terme.

National Archives and Records Administration (NARA, National Archives and Records Administration) - préserve et gère le patrimoine des documents historiques américains.

Conseil national des relations de travail (NLRB, National Labour Relations Board) - met en œuvre les principales lois fédérales du travail (Loi nationale sur les relations de travail); est également autorisé à prévenir ou à compenser les opérations commerciales déloyales afin d'assurer que les employés deviennent pacifiques. Exercer le droit d'organiser un syndicat.

National Science Foundation (NSF, National Science Foundation) - par le biais de récompenses monétaires, soutenir l'enseignement et la recherche en sciences et en ingénierie ; encourager les collèges et les universités à coopérer avec les industries et les gouvernements du monde entier dans le cadre de la recherche scientifique.

Office of Personnel Management (OPM, Office of Personnel Management) - l'agence du personnel du gouvernement fédéral; et maintenir la neutralité politique des fonctionnaires du gouvernement fédéral.

Peace Corps ( Peace Corp ) - Créé en 1961, il envoie des volontaires formés à l'étranger pour aider à la construction d'infrastructures dans les régions en développement au cours des deux prochaines années.

SBA (Small Business Administration) - Créée en 1953 pour aider au développement et à la survie des petites entreprises et des minorités ethniques aux États-Unis.

La Social Security Administration (SSA, Social Security Administration) gère le système de sécurité sociale américain.

La Securities and Exchange Commission (SEC, Securities and Exchange Commission) protège les droits des investisseurs en valeurs mobilières ; oblige les sociétés cotées à déclarer toutes les informations d'exploitation pour plus de transparence ; enquête et poursuit tout comportement trompeur de la société.

Agence des États-Unis pour le développement international (USAID, Agence des États-Unis pour le développement international) - gère l'argent américain qui fournit une aide économique et humanitaire étrangère.

Commission du commerce international des États-Unis (USITC, Commission du commerce international des États-Unis) - Fournit une expertise dans le financement du commerce aux départements du gouvernement américain et au Congrès ; et poursuit les contrevenants aux droits de propriété intellectuelle.

United States Postal Service-une organisation publique autonome qui a entrepris des services postaux à travers le pays depuis 1971; échanges de courrier internationaux par l'intermédiaire de l'Union postale universelle.

US Postal Rate Commission (Postal Rate Commission) - Établie en 1971, se spécialise dans la promotion des prix postaux et recevra de plus grands pouvoirs de réglementation en 2007.

Le National Transportation Security Board (NTSB, National Transportation Security Board), créé en 1967, est responsable des enquêtes sur la sécurité et les accidents du transport terrestre, maritime, aérien et par pipeline.

Le Bureau du Président des États-Unis ( Executive Office of the President , en abrégé EOP ), qui est le plus proche du Président des États-Unis. Le personnel et les assistants à tous les niveaux relèvent du Président.

Bureau de la Maison Blanche

Bureau du vice-président

Bureau de l'administration et du budget

Conseil présidentiel des conseillers économiques

Conseil national de sécurité

Bureau de représentation commerciale des États-Unis

Bureau d'élaboration des politiques

Bureau de la politique scientifique et technologique

Comité d'amélioration de la qualité de l'environnement

Bureau national de la politique de contrôle des stupéfiants

Bureau administratif de la Maison Blanche

Judiciaire

Le pouvoir judiciaire des États-Unis est donné à une Cour suprême, et le Congrès peut formuler à tout moment Et les tribunaux de seconde classe établis. La responsabilité du pouvoir judiciaire est de statuer sur les affaires judiciaires qui s'opposent à ou nécessitent une interprétation de la législation du Congrès, et d'entendre les affaires pénales impliquant des violations de la loi fédérale. Dans les cas impliquant la constitution, les tribunaux fédéraux ont compétence sur les lois des États. Les tribunaux fédéraux sont également chargés d'entendre les affaires impliquant plus d'un État ou des citoyens de plus d'un État, ainsi que les affaires liées à l'étranger.

Afin de garantir l'indépendance du pouvoir judiciaire, la Constitution prévoit que les juges fédéraux peuvent exercer leurs fonctions pendant la période de bonne conduite, en fait jusqu'à leur décès, leur retraite ou leur démission. Les juges qui enfreignent la loi pendant leur mandat seront mis en accusation comme le président ou d'autres représentants du gouvernement fédéral. Les juges américains sont nommés par le président et approuvés par le Sénat. Le salaire des juges est également approuvé par le Congrès. Le salaire annuel varie de 44 600 $ pour le magistrat au chef. La fourchette de soixante-cinq mille six cents dollars du juge.

La Cour suprême des États-Unis est également la seule juridiction spécialement créée par la Constitution. Il est installé à Washington, la capitale, avec neuf juges, un juge en chef et huit adjoints. Des milliers de dossiers sont déposés chaque année. La Cour suprême n'entend généralement qu'environ 150 affaires, dont la plupart concernent l'interprétation de lois ou les intentions de la législation nationale. Ce pouvoir de contrôle judiciaire n'est pas une disposition spéciale de la constitution, mais une théorie dérivée par le tribunal sur la base de son interprétation de la constitution.

Le but de la Cour d'appel est de faciliter le traitement des affaires et de réduire le fardeau de la Cour suprême. Le pays est divisé en 11 districts d'appel. Chaque district dispose d'une cour d'appel. Chaque cour d'appel compte de trois à quinze. Un juge, comme son nom l'indique, la cour d'appel examine le jugement du tribunal de district.

Les tribunaux de district des cinquante États du pays sont divisés en 89 tribunaux locaux, les justiciables peuvent engager des poursuites à proximité. Chaque tribunal local a un à vingt-sept juges, et la plupart des affaires traitées par ces tribunaux Ils sont tous des violations de la loi fédérale.

En plus de la compétence générale des tribunaux fédéraux, les tribunaux spéciaux ont également des tribunaux créés à des fins spéciales. Par exemple, la cour d'appel rend des jugements sur les demandes d'indemnisation déposées aux États-Unis. Le Tribunal des douanes a compétence exclusive sur les litiges civils impliquant des taxes ou des limites sur les marchandises importées. En outre, il existe une cour d'appel pour les droits des douanes et des brevets pour entendre les appels contre les jugements du Tribunal des douanes et de l'Office américain des brevets.

Législation

Selon l'article 1 de la Constitution des États-Unis, le gouvernement fédéral délègue tous les pouvoirs législatifs au Sénat et à la Chambre des représentants.

  • Chambre des députés

La Chambre des représentants des États-Unis est l'une des deux chambres du Congrès des États-Unis. La proportion de sièges détenus par chaque État à la Chambre des représentants est basée sur la population, mais il y aura au moins un membre. Le nombre total de membres du tribunal est clairement fixé à 435 par la loi. La durée du mandat de la Chambre des représentants est de deux ans et il n'y a aucune restriction à la réélection. Le président de la Chambre des représentants est élu par les membres et est traditionnellement le chef du parti majoritaire. Cependant, le chef de la majorité est également le deuxième membre le plus important du parti majoritaire au tribunal. Selon le règlement sur la succession du président américain, l'ordre de succession du président de la Chambre des représentants est le deuxième après le vice-président qui sert également de président du Sénat et est le troisième dirigeant politique le plus important.

La Chambre des représentants est généralement considérée comme plus partisane que le Sénat. De nombreux rédacteurs de la constitution ont tenté de faire du Sénat (qui a été initialement élu par la législature de l'État) un organe de contrôle et d'équilibre pour la Chambre des représentants (directement élu par les citoyens). Par conséquent, le pouvoir de « suggestion et de consentement » (comme le pouvoir de ratifier des traités) est autorisé à être exercé uniquement par le Sénat. La Chambre des représentants a également ses propres pouvoirs uniques : le pouvoir de défendre des projets de loi sur les recettes, de destituer des représentants du gouvernement et d'élire le président lorsque le collège électoral est dans l'impasse. Cependant, tous ces pouvoirs peuvent être contre-vérifiés par le Sénat. Le Sénat est généralement plus prestigieux que la Chambre des représentants et ses membres. Les sénateurs ont des mandats plus longs, sont moins nombreux et (dans la plupart des cas) représentent plus d'électeurs que les membres de la Chambre des représentants.

La Chambre de la Chambre des représentants est située dans l'aile sud de Capitol Hill à Washington, DC. Le Sénat se réunit dans l'aile nord du même bâtiment.

  • Sénat

Le Sénat des États-Unis est le Congrès des États-Unis L'une des deux chambres. Chaque État des États-Unis a deux représentants au Sénat fédéral, quelle que soit la population de l'État. Par conséquent, le nombre de membres dans toute la maison est de 100 membres. Le mandat de six ans des sénateurs est échelonné, de sorte qu'environ un tiers des sièges sont réélus tous les deux ans. Le vice-président des États-Unis est le président du Sénat et n'est pas qualifié en tant que sénateur; et à moins que ce ne soit pour sortir de l'impasse en cas d'égalité, il ne vote pas.

Le Sénat est généralement plus prudent que la Chambre des représentants ; le nombre de sénateurs est plus petit et la durée du mandat est plus longue, permettant des opinions académiques et partisanes, et il est plus facile d'être en dehors de l'opinion publique que la Chambre des représentants. Le Sénat a certains pouvoirs énumérés dans la Constitution qui ne sont pas accordés à la Chambre des représentants. Le plus important d'entre eux est que lorsque le président des États-Unis approuve des traités ou nomme du personnel important, il doit « prendre les recommandations du Sénat et obtenir l'approbation » (chapitre 1 de la Constitution américaine).

Le Sénat des États-Unis a hérité du nom de Sénat de la Rome antique. Le lieu est situé dans la capitale, Washington, DC, dans l'aile nord de Capitol Hill. La Chambre des représentants se réunit dans l'aile sud du même bâtiment.

Système fédéral

Les États-Unis étaient un pays confédéré de 1776 à 1787. La Constitution des États-Unis d'Amérique promulguée en 1787 a changé la structure du pays en un système fédéral. Sur la base de l'établissement d'un gouvernement fédéral unifié, les États conservent encore une autonomie considérable. La Fédération a les plus hauts organes législatifs, administratifs et judiciaires, mais elle a des lois et des lois unifiées et est le principal organe de communication internationale ; chaque état a sa propre constitution, ses lois et ses agences gouvernementales ; si la constitution et les lois de chaque État sont en conflit avec la constitution et les lois fédérales, la constitution et les lois fédérales sont supérieures aux constitutions et aux lois des États. La Constitution des États-Unis énumère les pouvoirs dont jouit le gouvernement fédéral, tels que la fiscalité, le recouvrement de créances, la monnaie, l'entretien de l'armée, la diplomatie et la gestion du commerce interétatique et international. D'autres pouvoirs non énumérés dans la Constitution sont réservés au gouvernement de l'État, à moins que la Constitution n'interdise expressément aux États de les exercer. Le pouvoir de l'État est principalement de gérer les affaires internes à l'État, telles que la fiscalité au nom de la localité, la gestion de l'industrie, du commerce et du travail dans l'État, l'organisation des forces de sécurité et le maintien de l'ordre public, etc. Les pouvoirs spécifiques des administrations fédérales centrales et locales ont été en constante évolution et amélioration au cours des 200 dernières années.

  • Gouvernement de l'état

Avant que la colonie ne devienne indépendante, elle était sous la juridiction du monarque britannique. Pendant la période qui a suivi l'établissement des États-Unis et avant l'établissement de la Constitution, les États étaient en fait dans un état d'autonomie. Par conséquent, lors de la "Convention constitutionnelle de Philadelphie", les représentants des États ont décidé de créer une agence fédérale forte et ont en même temps souligné la protection des droits des États.

D'une manière générale, les affaires qui sont entièrement restreintes au sein d'un certain État devraient être entièrement déterminées par le gouvernement de l'État, y compris la gestion des médias d'État, la propriété, l'industrie et le commerce, et les infrastructures publiques, le code pénal de l'État et le public. Conditions de travail, etc. Le gouvernement fédéral exige que le gouvernement de l'État soit une république dans la forme, et les lois des États ne doivent jamais violer la constitution fédérale ou les lois et traités promulgués au niveau national.

Il existe de nombreux chevauchements dans l'administration interétatique et fédérale. Surtout au cours des dernières années, le gouvernement fédéral a également commencé à étendre sa compétence dans les domaines de la santé, de l'éducation, du bien-être, des transports, de l'immobilier et du développement urbain. Cependant, cette situation est généralement réalisée sur la base d'une coopération volontaire entre les deux niveaux de gouvernement, et le non-fédéral imposera sa volonté au gouvernement local de l'État.

Comme les institutions nationales, les trois pouvoirs sont séparés au niveau de l'État : exécutif, législatif et judiciaire, et leurs fonctions et juridictions sont à peu près les mêmes que leurs homologues au niveau national. Le chef de l'exécutif d'un État est le « gouverneur » (gouverneur), qui est élu par les citoyens de l'État, généralement pour un mandat de quatre ans (dans certains États, il est de deux ans). À l'exception du Nebraska, qui n'a qu'une seule législature, tous les autres États sont divisés en chambres hautes et basses. La chambre haute s'appelle le Sénat et la chambre basse s'appelle la Chambre des représentants (Chambre des délégués ou Assemblée générale). Mais ce qui prête à confusion, c'est que certains États appellent l'ensemble de la législature l'Assemblée générale, y compris les chambres haute et basse. Dans la plupart des États, les sénateurs ont un mandat de 4 ans et les membres de la Chambre des communes un mandat de 2 ans.

Bien que les « constitutions » des États soient différentes dans les détails, elles sont généralement conformes à la constitution fédérale, y compris la déclaration des droits civiques et le plan d'organisation du gouvernement. Dans les domaines du commerce, des banques, des équipements publics et des opérations caritatives, la « constitution de l'État » est généralement plus détaillée et claire que la constitution fédérale, mais elle stipule que le pouvoir ultime appartient au peuple, et certaines normes et principes sont également servir de base à l'établissement du gouvernement.

  • Municipalité

Les États-Unis sont passés d'une société agricole d'origine à une société fortement urbanisée Dans les pays, environ 80 % des citoyens vivent dans des villes ou des banlieues. Par conséquent, le gouvernement municipal est très important dans le système administratif américain. Le gouvernement de la ville est plus directement proche de la population que le gouvernement de l'État et le gouvernement fédéral, et gère toutes les questions qui sont étroitement liées à la vie des gens, telles que la police, la protection contre les incendies, la santé, la santé médicale, l'éducation, les transports publics et la réalité domaine.

La gestion des grandes villes est extrêmement compliquée. En termes de population seulement, une ville de New York est plus grande que 41 des 50 États. On dit souvent qu'outre le président des États-Unis, le poste administratif le plus difficile est celui de maire de New York. Les fonctions du gouvernement municipal sont régies par la charte de l'État, mais dans de nombreux domaines, les villes fonctionnent indépendamment de l'État. Cependant, dans la plupart des grandes villes, en raison du grand nombre d'habitants et de la gestion extrêmement compliquée, il est également nécessaire de coopérer avec les organisations étatiques et fédérales.

Le type de gouvernement municipal est différent aux États-Unis, mais il existe un comité politique central (voté par référendum) et un directeur général (le ministre qui dirige les départements subordonnés) pour gérer les affaires de la ville. Le gouvernement de la ville peut être grossièrement divisé en trois types : le « système maire-parlement », le « système de commission » et le « système parlement-directeur ». Les gouvernements de nombreuses villes sont un mélange de ces types de systèmes.

Maire-Conseil : C'est le plus ancien système de gouvernement municipal aux États-Unis. Jusqu'au début du 20e siècle, presque toutes les villes américaines étaient régies par cette méthode. La structure est similaire à celle des gouvernements des États et du gouvernement fédéral. Le maire est élu par le peuple en tant que chef de l'exécutif ; l'assemblée législative est également élue par le peuple, représentant les différents quartiers de la ville. Le maire se réfère aux ministres et autres fonctionnaires des divers départements de la ville, et parfois l'approbation du parlement est requise. Le maire a le droit de veto sur les décrets de la ville et est responsable de la planification du budget des opérations de la ville. Le conseil est chargé de formuler les lois municipales, de fixer les taux d'imposition et de répartir les fonds entre les différents départements. Au fur et à mesure que la ville s'étendait, les sièges au parlement se sont agrandis.

La Commission : Les organes législatifs et exécutifs sont réunis, généralement avec plus de trois personnes, et sont élus par les habitants de la ville. Chaque membre du comité supervise le fonctionnement et la gestion d'un ou plusieurs départements subordonnés. Un membre du comité assume la présidence, généralement appelé maire, mais son pouvoir réel n'est pas différent des autres membres du comité.

Conseil-gestionnaire : Parce que les élus n'ont pas nécessairement la capacité professionnelle de traiter des problèmes complexes et divers de la ville, un « gestionnaire » est embauché pour résoudre ces problèmes. Les gestionnaires municipaux doivent avoir des capacités de gestion exceptionnelles et être en mesure d'exercer la plupart des pouvoirs administratifs, y compris l'application de la loi, l'allocation de fonds, etc.

Ce système est adopté par de plus en plus de villes américaines. Le peuple a élu un petit conseil pour faire des lois ; en même temps, ils ont embauché un directeur général (c'est-à-dire un directeur municipal) pour gérer les affaires de la ville. Le gestionnaire est responsable de la planification du budget et de la supervision de la plupart des départements subordonnés. D'une manière générale, il n'y a pas de limite de mandat. Tant que le parlement est satisfait de son travail, il peut durer éternellement.

  • Gouvernement du comté

Le « comté » dans les divisions administratives des États-Unis est une subdivision d'État, qui couvre souvent (mais pas absolument) plus de deux villes et quelques villages. En fait, la plupart des comtés aux États-Unis ont un niveau plus élevé que les « villes », ils ne se prêtent donc pas à une comparaison avec les « comtés » chinois. New York City est une exception évidente. En raison de sa grande superficie, les subordonnés sont divisés en 5 comtés indépendants. L'autre exception opposée est le comté d'Arlington, en Virginie, qui fait face à Washington, DC de l'autre côté de la rivière Potomac. Les villes et les banlieues du comté coexistent et sont gérées par un seul gouvernement de comté. Divisions subordonnées. Cette situation est appelée « gouvernement ville-comté consolidé » et se produit également dans d'autres grandes villes des États-Unis, telles que la ville et le comté de San Francisco en Californie et Honolulu à Hawaï. Ville et comté d'Honolulu et d'autres endroits.

Dans la plupart des comtés des États-Unis, une certaine ville est généralement choisie comme siège du gouvernement du comté. Dans les petits comtés, le comité officiel (composé des comités politiques de comté) est généralement élu par le comté sans divisions, mais dans les grands comtés, leurs représentants représentent différentes circonscriptions électorales. Le comité est chargé de collecter les impôts, d'emprunter des prêts, de fixer les salaires des fonctionnaires du comté, de superviser les élections, de construire des routes et des ponts, et de gérer les projets sociaux dans le pays, l'État et le comté, etc. Dans plusieurs États de la région de la Nouvelle-Angleterre, les comtés ne représentent que des divisions régionales et n'ont aucune fonction de gestion gouvernementale.

  • Gouvernement du village et du canton

Le gouvernement du village et du canton est uniquement responsable de la construction de routes, de l'approvisionnement en eau, de l'application de la loi et de la protection contre les incendies, de l'établissement d'installations sanitaires, des ordures, du traitement des eaux usées, de la fiscalité et d'autres affaires locales, et coopère également avec les gouvernements des États et des comtés pour gérer directement l'éducation locale système. Veuillez noter que dans de nombreux États, le mot « ville » ne fait pas spécifiquement référence à « ville », mais exprime simplement le sens du lieu de résidence, un terme informel. De plus, dans certains États, « ville » signifie « ville ». En d'autres termes, les concepts administratifs couverts par le mot « ville » sont différents d'un État à l'autre.

Les affaires gouvernementales sont gérées par un parlement ou un comité élu, avec des noms différents. Le comité peut mettre en place la présidence, et le président peut la gérer en tant que directeur général, ou il peut être élu par le peuple en tant que maire. Les fonctionnaires locaux peuvent inclure des employés de bureau, des trésoriers, des policiers, des pompiers, des responsables de la santé et du bien-être, etc.

  • Autres collectivités locales

Les différents niveaux de gouvernement mentionnés ci-dessus ne couvrent pas l'administration des États-Unis. Tous les aspects. Selon les statistiques du Bureau du recensement des États-Unis (une filiale du ministère du Commerce), il existe plus de 84 955 unités de gouvernement local aux États-Unis.

Au début des États-Unis, beaucoup de travail était fait par les gens eux-mêmes. Avec le développement de la société, de nombreuses tâches sont progressivement passées aux épaules du gouvernement, et les Américains sont devenus de plus en plus dépendants des fonctions du gouvernement. Pendant la période coloniale, la police et les pompiers étaient rares même dans les grandes villes. Le gouvernement n'était pas responsable de l'installation des lampadaires ou du nettoyage des rues. Les gens ont tous le droit de protéger leurs biens.

Dans les temps modernes, ces tâches sont généralement gérées par certains départements du gouvernement. Même dans les très petits villages et villes, la sécurité publique, la protection contre les incendies, le bien-être, la santé et d'autres questions sont organisées par le gouvernement. En conséquence, la répartition des compétences à travers les États-Unis est extrêmement incohérente.

Système de partis politiques

De nombreux pères constitutionnels américains ont détesté l'idée de partis politiques au début, car les partis politiques sont plus préoccupés par la manière de rivaliser avec leurs opposants que par le bien du pays. Ils espèrent que les citoyens individuels pourront voter pour des candidats individuels sans être influencés par certaines organisations, mais le développement de l'histoire n'a pas du tout suivi leur volonté. Dans les années 1890, différents concepts de gouvernement du pays avaient émergé dans le pays, et les gens essayaient tous de rassembler des personnes ayant les mêmes opinions politiques que les leurs pour gagner un plus large soutien. Les partisans d'Alexander Hamilton s'appelaient eux-mêmes le « Parti fédéral ». Ces personnes espèrent établir un gouvernement central fort pour assurer la prospérité de la production commerciale et du commerce. Les partisans de Thomas Jefferson s'appelaient eux-mêmes le « Parti républicain démocrate ». Ils soutiennent la mise en place d'une république agricole non centralisée dans laquelle le gouvernement fédéral n'a que des pouvoirs limités. En 1828, le Parti fédéral avait disparu en tant qu'organisation et fut plus tard remplacé par le Parti Whig américain, qui fut formé en raison de l'opposition à Andrew Jackson. De l'autre côté, le « Parti républicain démocrate » est devenu un « Parti démocrate », ce qui a donné lieu à la lutte bipartite pour l'hégémonie aux États-Unis, qui se poursuit à ce jour. Par conséquent, bien que l'histoire des États-Unis ne soit pas longue, l'histoire de ses partis politiques est très ancienne.

Dans les années 1850, l'esclavage est devenu un problème central dans l'arène politique américaine. Il y avait de grandes différences sociales, en particulier sur la question de savoir si l'esclavage devait être autorisé dans la nouvelle région occidentale. La division était extrêmement nette. Le Parti Whig a adopté une attitude de clôture, qui a conduit à sa disparition immédiate et a été remplacé par le Parti républicain en 1854. La principale politique du Parti républicain était d'éliminer tout esclavage aux États-Unis. Six ans plus tard, Lincoln a remporté les élections de 1860 et le Parti républicain naissant a pris le centre de l'arène politique pour la première fois. In the environment at that time, political parties had a high status and were the political institutions that ruled the country. Therefore, the idea of ​​party affiliation became part of the daily lives of most ordinary people. Loyalty to a certain party is passed from parents to children, and party activities (including large-scale propaganda activities, formal wear marching activities, torch parades, etc.) are part of the social life of many community groups.

However, by the 1920s, this kind of crowded party phenomenon had largely disappeared. The town management has undergone reforms, improved the civilian affairs of the administrative organs, passed a series of anti-corruption bills, and established a primary election system for the presidential election in order to offset the powerful influence of politicians at the National Assembly... This has improved the political environment in the United States, but at the same time it has also made political activities a lot dull.

Compared with other countries, the internal organization of political parties in the United States is very loose. In principle, it is an "election machine". It does not have much function at ordinary times and only organizes and operates during elections at all levels. In particular, the two major parties have no formal organization at the national level to control membership, activities, policy making and other matters, but some state-level organizations are responsible for managing such matters. So if an American says that he is a Democratic or Republican party, the meaning of this is very different from that of a British person who says he belongs to the Labour Party or the Conservative Party. US voters can freely register as members of a certain party and can freely vote for a certain party, but these can not limit the voter's choice, nor will it give the voter any special rights or obligations against the party. Voters can participate in a local party meeting today and another party tomorrow. Similarly, registered voters can also change political parties "at any time" in accordance with laws and procedures.

When someone decides to run, his/her party status becomes official. In most states, this means that he/she wants to be nominated by a certain party and participate in the primary election to run for a certain position. Next, the election committees within each party will choose which candidate they approve for the nomination. However, the final result has to be decided by the voters who participated in the primary election, and it is very difficult to know who will vote for the primary election.

This kind of system has caused the central organizations within the various political parties in the United States to be very weak, and there is almost no common ideological guidance, only opinions are the same on some issues. As long as a person wins the primary election, regardless of whether he/she crosses the river to demolish the bridge, or suddenly changes face to openly oppose the party's policies, the party has no way to prevent him/her from gaining full party membership.

At the federal level, the two major parties have their own national committees, whose functions are to raise funds, organize propaganda activities, and especially actively prepare for the presidential election. The composition of the committees is different, but they are mainly composed of representatives of state-level parties, affiliated organizations, and other important parties. However, the National Committee does not have the power to direct the actions of individuals within the party. Therefore, although each party has a chairman, this chairman is not really the "leader" of the party, and it is generally difficult to say who holds the leadership of a political party in the United States. Usually those who persuade other members to follow their own leadership can be regarded as party leaders. But often speaking, people in high positions are de facto party leaders, such as the President of the United States and the leaders of the upper and lower houses. Moreover, it is said that it is a "leadership" and it is only necessary for others to follow it voluntarily, and cannot be forced.

Both parties have separate committees responsible for elections. The most important committees are "Hill committees", which are responsible for electing members of Congress.

The large national party has its own branches in 50 states, and changes the organizational structure and job functions according to the laws of each state.

Why the two-party system developed in the United States is mainly due to the following reasons. Most officials are elected from a single-representation system of local zoning, and this system is called the "most-vote-election method" (also known as the "first pass system"), which means that whoever gets the most votes wins , Not to scale. This system has played a role in promoting the situation of the two powers fighting for hegemony: one political party is in power while the other is in the opposition; if the opposition parties unite, it is possible to defeat the current ruling party next time. Sometimes the third party will also rush out to win its own place and maintain it for a period of time. The most successful third party in the United States in recent years is H. Ross Perot's American Reform Party, which won 8% of the vote in the 1996 presidential election. Perot himself won 19% of the vote in the 1992 presidential election, but the Reform Party had not yet been formed. Another small party that has performed well is the US Libertarian Party, which has more than 400 elected officials across the country. Jesse Ventura was elected governor of Minnesota in 1998, becoming the first Reform Party to win state office.其他还有两位无党派人士拥有州层官职:参议员詹姆斯·杰佛玆(James Jeffords)和众议员伯尼·桑德斯(Bernie Sanders),两人都是佛蒙特州的(佛蒙特只有一个众议院席位)。大多数小党派生存很困难,因为两个大党经常采用这些小党最受选民欢迎的某些主张,从而夺走小党派的选民。

波多黎各有自己单独的政党,主要有波多黎各新进步党、波多黎各人民民主党和波多黎各独立党。

公民权利

美国宪法和法律条文规定,政府的权力来自人民,最终属于人民;政府的权力不是绝对的,而是受宪法和法律限制的。联邦宪法和法律一方面规定公民享有人身保护、言论、出版、集会、宗教信仰自由,私有财产权和选举权等权利;另一方面规定,国会不得制定剥夺公民的言论、出版、和平集会和请愿等自由的法律,公民的人身、住宅、文件和财产不受非法的搜查或扣押,非依法定正当程序,不得剥夺任何人的生命、自由或财产。此外,各州宪法和法律对公民的权利也有规定。

选举制度

美国总统选举实行间接选举制。首先由各州选民投票选出本州选举人(人数与本州国会议员人数相等),再由各州选举人同时在各州首府投票选举正、副总统。议员选举实行直接选举制。众议员由各州选民直接选举;参议员最初由各州议会选举,1913年生效的第17条宪法修正案规定,参议员也由各州选民直接选举。州长、议员和某些州的法官、重要行政官员都由选民选举产生。各级选举一般都由两党包办。为了保证两党的统治地位,一般实行单名选区制和多数代表制。

1787年,美国制定并颁布了世界近代史上的第一部成文宪法,该宪法将国家元首(总统)的选举权交给了人民。两百多年来,美国的选举制度随着美国的政治气候变化而变化,产生了许多不成文的习惯。原宪法和不成文的习惯同时生效,使美国总统选举变得更加复杂。为帮助广大同学更加全面地了解美国的总统选举制度,准确把握教材的相关知识,笔者从以下几个方面对美国的总统选举制度作简要介绍和分析。

  • 从选举过程看

美国的总统选举有严格的程序,具有明显的阶段性

美国的总统选举从民主党和共和党的前期竞选准备到正式大选,经历了一个漫长的过程。但实质性的选举主要包括四个阶段:

第一阶段,党内预选。在总统选举年的2至6月,民主党和共和党在各州由普通党员直接选举出席全国代表大会的代表。由于全国代表大会的代表明确表示支持哪位总统候选人,因此,预选结果就能清楚地知道各总统候选人的支持率。从某种意义上讲,总统预选也就是普通党员直接选举本党总统候选人的过程。

第二阶段,确定总统候选人。总统选举年的7、8月份,民主党和共和党分别召开全国代表大会,大会的主要任务是确定本党的总统和副总统候选人。事实上,在各州的预选过程中,总统候选人的优势已基本明确,全国代表大会不过是为选举的优胜者履行一下正式手续而已。

第三阶段,展开竞选。总统选举年的9至11月份是民主党和共和党候选人的竞选阶段,总统竞选是美国政治生活中最引人注目的现象,在竞选中两党候选人动员一切人力、物力和财力,采取一切可能采取的手段为自己拉选票,为最后竞选成功奠定基础。

第四阶段,总统大选。总统选举年的11月的第一个星期一后的星期二是美国总统大选日,这一天,各州选民到指定的选票站选举总统选举人。

总统选举人被选出后,组成选举团,于12月的第二个星期三后的第一个星期一在本州首府集会,分别选出正副总统;次年1月6日下午1时,参议院和众议院的全体议员在众议院集会,由参议长主持开票,当众公布选举结果;当选的正、副总统于1月20日宣誓就职。

  • 从选举方式看

美国的总统选举实行选举人制度,属于间接选举

许多人认为,美国总统是在总统大选日由选民直接选举产生的。其实不然,美国实行的是间接选举制,即由选民选出总统选举人,再由总统选举人选出总统。由于选民在推举选举人时,已经明确表示选某一总统候选人的选举人,因此,美国总统虽为间接选举,却有直接选举的意义。

另外,总统选举人制度作为美国总统选举中的一项独特的制度,还有一些特殊的规定。诸如,各州选举人的数目同本州在国会里的议员人数相等,一些大州议员人数多,选举人数目也就多;选举人的选举实行“胜者得全票制度”,就是说,如果某党获得一个州的多数选举人票,则该党就获得该州的全部选举人票;等等。

  • 政权组织形式

美国实行严格的三权分立制度,总统选举与国会选举分别进行

美国是总统制共和制国家,与其他资本主义国家一样,实行严格的三权分立制。美国总统与国会不仅在权力上相互牵制,而且在产生途径上也各不相同。美国宪法和相关法律规定,总统选举每四年一次,称为“大选”;国会选举则是两年一次,称为“中期选举”。美国国会由参议院和众议院组成。其中,众议院议员435名,任期2年,每两年全部改选;参议院议员100名,任期6年,每两年改选三分之一。众所周知,美国总统选举获胜的党是执政党,但执政党并不一定是国会中的多数党,执政党往往在国会的一院或两院中占少数席位。当总统所在的党在两院中均占少数席位时,美国的总统被称为“跛鸭总统”。

  • 从政党制度看

美国实行两党制,总统选举是政党选举与公民选举交融结合进行的

美国是两党制国家,其总统的选举产生与国内的两大政党密不可分。美国总统选举实际上是决定由哪个政党执掌政权,成为新的执政党,这是美国两党实现轮流执政的一种方式。美国的总统选举主要是由民主党和共和党运作和控制的。两党的总统候选人必须是本党的全国代表大会的代表,总统候选人是由党的全国代表大会决定的,要想被确立为总统候选人,首先必须在党内击败其他的竞争者;总统候选人能否在总统竞选中获胜,除其个人因素外,也与本党有密切联系,总统候选人所在党的威信、形象直接会影响到他的支持率;“胜者得全票制度”则保证了两大政党对总统选举结果的控制。在个别情况下,作为总统候选人,也可以是一些小党成员或无党派人士,但这些总统候选人获胜的可能性很小。而两大政党人多势众、势力强大,这就保证了各州的选举人票落入两党手中。

美国总统选举虽然操纵在两大政党手中,但并非与美国的公民没有关系。美国公民拥有选举权,总统选举人是由公民直接选出的。总统候选人为了在选举中获胜,就必须争取选民,在选民中树立良好形象,提出吸引选民的口号和纲领,甚至向选民作出某些承诺。选民的向背,最终决定总统候选人竞选的成败。总之,两党的总统候选人虽由党的全国代表大会推举,但能否当选总统是由公民选举决定的,并非由两党决定。

  • 从阶级本质看

美国的总统选举是典型的金钱选举,体现了资产阶级统治的国家性质

金钱是进入白宫的钥匙,这从近几十年来美国当选总统的情况和历届总统竞选的费用中可以得到充分体现。

20世纪60年代以来的9位美国总统,大多是富豪。其中,肯尼迪是波士顿财团的大资本家,约翰逊和卡特是大农场主,里根是有名的富翁,布什家族则是美国的制造业巨头。因此,说美国政府是“富豪内阁”是再恰当不过了。

  • 从竞选费用看

自20世纪60年代以来,美国总统的竞选费用急剧增加。 1964年美国总统竞选费用为2亿美元,1968年是3亿美元,1972年为4亿美元,1976年达到5.4亿美元,1980年高达10亿美元,1996年达到创记录的11.4亿美元。美国总统竞选费用的来源主要有三个方面:一是总统候选人个人拥有雄厚的财力;二是政府补助;三是来自大财团和社会各界的捐款。虽然美国的《竞选运动资助法》规定,个人直接给总统候选人的捐款不得超过500美元,团体捐款不得超过1000美元,但一些大财团通过各种途径钻法律的空子,为自己所支持的候选人提供资金,与总统候选人进行“金钱与政策”的交易。难怪有人说美国的总统选举是“钱举”。

从捐款对象来看,总统选举并非为“钱举”。通常竞选人拥有自己的竞选理念,且需要迎合大部分人的理念。而竞选人募捐通常并非因为捐款人捐款而轻易改变理念,而只是从大部分人理念中综合一种理念进行推广,在此基础上进行募捐。任何人捐款往往也看竞选人的理念是否和自己的理念是否一致或者大致一致。如果一致则会捐款,如果不一致则一般不愿捐款。因为捐款人数在历史中通常呈现增多的趋势,故此总的捐款规模在不断扩大。捐款规模的增大从一定程度上显示了选民对选举的重视。

虽然有财团企图控制选举,但是财团的资金在全国选民的资金中所占比例通常较小。且在言论自由的情况下,财团的捐款会受到选民的注意和揭穿,故此,财团通常非常难以控制选举。如果一个财团支持的竞选人无法赢得选民支持,那么通常意味着财团支持的资金在选举过程中打了水漂了。所以财团控制选举的说法事实上很难成立。

●从思想取向层面来看

美国两大政党分别代表两种差别极大的政治哲学:民主党--自由主义;共和党--保守主义。 Liberalism and conservatism have different meanings in different countries, and there are no fewer than dozens of definitions even in the United States. Generally speaking, contemporary American liberalism advocates innovation, tolerance, and social equality, and advocates that concepts, systems, and laws should change with changes in the social environment; while conservative thinking emphasizes cultural continuity, focusing on traditional values, social stability and social stability. The role of religion.

在具体政治领域,保守主义与自由主义的最大分歧莫过于“大政府”与“小政府”之争。 Conservative theories start from the basic point of safeguarding individual freedom and firmly believe that the expansion of government power means the reduction of individual freedom.这种理论认为,政府对经济的干预和对社会问题的涉入必定会危及美国文明的根基-个人自由。 What's more, conservative theory also believes that the federal government's social welfare, high expenditure, high taxation, and protection of minority rights and interests have caused or deepened the socio-economic problems in the United States to varying degrees, such as productivity decline, inflation, and so on. The income of the upper and middle class has decreased, the enthusiasm for investment in the business sector is not high, and lazy people rely on government relief and so on.

In contrast, liberal theory believes that a laissez-faire capitalist economy has led to serious inequality, high unemployment and a series of other problems, while highly developed technology and economic development have not changed significantly Inequality in American society, such as racial discrimination and insufficient protection of women's rights, etc. Therefore, liberal theory firmly believes that the urgent problem of American society is not the violation of individual rights, but the uncorrected social inequality. At the same time, liberal theory also believes that many social and economic problems in the United States are so serious and so profound that the government must be involved in solving them. In other words, liberal theory firmly believes that government power is not the cause of American social and economic problems, but an important means to eliminate these problems.

Because conservatism and liberalism hold different opinions on large and small governments, in recent decades, Republicans and Democrats have dealt with issues such as funding, taxation, government regulation of the economy, civil rights protection, gun control, and environmental protection. Fighting against each other, tit-for-tat. The disagreement between the two major US political parties regarding the size of government power appears most prominent in the election year. 1980年,罗纳德·里根以“小政府”,作为其竞选基调,猛烈抨击民主党的社会经济政策,认为自由主义派的高开支,高税收及“福利社会”政策导致了高速货膨胀、高失业、高利率、高国债与低速增长。 1988年,乔治·布什挟里根保守主义当权八年之余威,再次祭起“小政府”旗帜,信誓旦旦地向全国选民保证, “ Read My Lips No New Taxes”, 1992年,民主党时来运转,比尔·克林顿利用美国经济不景气而布什政府应对无力之机,又向全国选民开出沉寂了十二年的“大政府”药方,强调政府必须采取强有力措施,以帮助人们渡过难关。 Revitalize the economy and get out of the depression. Judging from the above three cases, the prescriptions of "big government" and "small government" are both effective, because the two major political parties in the United States have long been demarcated on the issue of government power and role. As long as the social conditions and timing are favorable, they can win the sympathy of the middle forces. , The direction of the political pendulum will be obvious.

The controversy between the two major parties in the United States over large and small governments is equally fierce in Congressional legislation. In spite of the phenomenon of inter-party voting by congressmen, in general, Republicans and Democrats usually vote on bills related to government power in a clear line. After Clinton took office in 1993, his economic stimulus bill was blocked by Republicans in the Senate, and his federal deficit reduction bill was also unanimously resisted by Republicans in both houses of the Senate. During the Bush administration, the Democratic Party had an advantage in the Senate and the Senate and successfully passed dozens of bills. However, because the Republican Party occupied the White House, Bush used the president's power to veto the bills related to the "big government" one by one. During the four years, Bush vetoed a total of nearly 30 bills passed by the two houses of Congress. Only one bill on the government's control of cable TV prices was later passed into law by the two houses with a two-thirds majority. Died prematurely.克林顿一入主白宫,民主党议员急忙又将被布什否决的一些法案重新通过(如“Family Leave Bill”),交由民主党总统顺利签署。 Partisan disputes between large and small governments are not limited to the Federal Congress. Similar situations exist in the state assemblies of the 50 states in the United States.

民主党与共和党,自由主义与保守主义关于大、小政府的争执实际上已经延续了一个世纪。在十九世纪末美国工业化、城市化兴起的所谓“镀金年代”里,共和党占尽上风,政府对经济放手不管,任卡特尔、辛迪加、托拉斯等垄断形式自由发展,这个时期国会所通过的几个“反托拉斯法”也只不过是虚晃一枪。二十世纪初叶美国兴起“进步主义”运动,试图解决伴之工业化、城市化而来的种种社会弊病,如政治腐败、商企巨子垄断豪夺、工人工作环境恶劣、工资低、工作日长,农民生计维艰等。 “进步主义”是一个改良主义运动,它的理论基础是刚诞生不久的美国哲学--实用主义。这个哲学流派的集大成者约翰·杜威开美国现代自由主义先河,明确主张利用政府力量帮助消除社会弊病。由此而进,美国现代自由主义与保守主义关于大、小政府之争的帷幕正式拉开,政权之争。

Cet article provient du réseau, ne représente pas la position de cette station. Veuillez indiquer l'origine de la réimpression
HAUT